Rencontre Paul et Camille

Publié le par Nadine Averink

Rencontre entre Camille Claudel et Paul Claudel

 

Le 5 juin 2019, les élèves de 5e du Collège Camille Claudel (Paris 13e) et ceux de Paul Claudel d’Hulst se sont rendus dans la région de Château-Thierry pour visiter la maison de Camille et Paul Claudel.

Ce lieu permet de comprendre comment ces deux personnalités ont forgé leur sensibilité artistique au contact de la terre du Tardenois, pays de leur enfance.

Les élèves ont aussi admiré les rochers de la Hottée du Diable. L’une des escapades favorites de Paul et Camille lors de leurs vacances à Villeneuve-sur-Fère. Ce site est une source d’inspiration pour l’écrivain comme pour la sculptrice car les pierres aux formes étranges nourrissent son façonnement de la matière (argile, marbre ou onyx).

Le chaos de grès de cette forêt, vestige de l’époque où la mer recouvrait les terres picardes dégage une atmosphère surprenante. La légende veut que l’entrepreneur chargé de la construction de l’abbaye du Val Chrétien par le seigneur de Bruyères, face à l’ampleur de la tâche, conclut un pacte avec le diable. Muni d’une hotte gigantesque, celui-ci s’attela à l’ouvrage, mais au petit matin du premier jour un coq se mit à chanter. Epouvanté par les vocalises de ce gallinacé le diable lâcha sa hotte. Toutes les pierres contenues se répandirent sur le sol. Ainsi serait née la Hotté du diable.

Pour ceux qui ne veulent pas y croire, la première explication est certainement la meilleure et nos accompagnateurs historiens l’ont confirmé : la mer qui recouvrait ces terres en se retirant laissa ces roches de grès et ce sable noir.

La journée s’est terminée par la visite du cimetière américain de Seringes et Nesles. Ce site contient les tombes de 6012 soldats tués au combat pendant la 1ère guerre mondiale. Un monument situé dans les hauteurs rend hommage aux 241 américains qui ont donné leur vie et dont les corps n’ont jamais été retrouvés.

Avant de repartir pour Paris, les 5e 2 de Paul Claudel ont offert aux 5e A de Camille Claudel, les éventails colorés réalisés en arts plastiques, sur lesquels ils ont inscrit les haïkus imaginés avec Madame Freydier leur professeur de français.

 

Les professeurs accompagnateurs : Nadine Averink, Céline Chhetri, François Le Guern, Bernard Patary, Julien Touchet.

 

Photos Nadine Averink

Publié dans Sorties

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article