Terminales - spécialisation arts : Margaux

Publié le par Nadine Averink

La pratique combinatoire ou le procédé sériel comme recherche plastique, ce sont deux axes qui ont orienté mes recherches de cette année. Mes sujets de représentations sont souvent des corps fragmentés. Le photomontage est un moyen technique intéressant, j’ai démultiplié ma propre image. L’image est répétée 1088 fois. Au lieu de mettre en valeur l’image, la répétition la brouille.
La démultiplication mais surtout le rétrécissement modifie le statut de l’image initiale de figurative elle devient “abstraite”, l’ensemble semble être formé de carrés de même ton.
Le brouillage de l’image peut être rapproché de certaines œuvres de G. Richter et des portraits peint de Chuck Close.
Comme pour le travail précédent ce sont les différentes retouches qui amènent au passage entre figuration et abstraction. La transformation de l’image s’est effectuée avec quel logiciel. Le corps est détouré détaché de tout contexte puis démultiplié et transformé. A la fin les contours semblent s’effacer. Les collages associent la représentation dessinée et écrite puis la présentation avec l’élément réel collé (l’aile de papillon : c’est un matériau organique non artistique). Ces dessins légendés sont réalisés sur un support blanc ils ressortent davantage.
Avec l’utilisation du papier miroir comme support j’associe le spectateur dans la constitution de l’image puisque son visage s’y reflète. De telle sorte que cette production en fonction du regardeur n’est jamais la même.
Margaux

 

 

 

Publié dans Terminales