Terminales - option arts : Antonin

Publié le par Nadine Averink

L’autoportrait ou la démultiplication du je-jeu

 

Pierrik Sorin artiste français réalise des autofilmages, Roman Opalka depuis 1965 trace des chiffres blancs sur une toile peinte en noire, il s’arrête lorsque la toile est remplie et prend une photographie, les tableaux s’ajoutent et les photographies se suivent les unes aux autres : il porte la même chemise arbore la même expression. Il a tracé plus de cinq millions de chiffres et puisqu’il ajoute du blanc à la couleur du fond les deux couleurs finissent par se confondre.

 

Ces artistes ont été des sources d’inspirations et de questionnements pour moi. Je me suis donc intéressé à ce genre emblématique de l’histoire de l’art : l’autoportrait mais aussi à des procédés techniques comme la chronophotographie.

 

Pour construire mes images fixes ou mobiles j’ai utilisé des logiciels afin de réaliser des démultiplications d’éléments textuels comme un monogramme ou visuels. Toutes mes réalisations comportent des principes de répétition métaphoriquement cela pourrait traduire l’idée d’un double, triple, quadruple ou plus de moi-même.

Dans tous mes autoportraits je suis le modèle et le photographe.

Antonin

Publié dans Terminales