Terminales - option arts : Alexandre

Publié le par Nadine Averink

Jeux de mots pour l’expression des maux de l’âme

Projet 1 : La prison imaginaire

 

La présentation se fait sous la forme du livret et invite le spectateur à manipuler mon travail pour former un cube. D’une image en 2D on passe à un volume, une image en 3D qui devient objet-sculpture.

 

Projet 2 : Modèle anatomique de la conscience humaine

 

Ce travail est une technique mixte qui mêle dessin, collage et peinture. La représentation figurative symbolise la Mort.

 

Projet 3 : It’s a wonderful world

 

Ce projet est à la fois un photomontage et une vidéo où l'on retrouve l’idée de la Mort avec l’image des trois crânes.

Projet 4 : L’envol des mots

 

Nature et technique : réalisation unique, découpage et collage, bas-relief

 

Interprétation : dénaturer le sens des phrases et former une image à partir des mots

 

Référence à la problématique : les mots permettent de former des idées et donc de se libérer

 

Références artistiques :

  • Les Calligrammes, Apollinaire, 1918 -> les mots deviennent des images
  • Philippe Sabourdin, "L'art peut-il se passer de commentaires ?"
  • La colombe de la paix, Pablo Picasso, 1949 - La Liberté

Référence à la présentation : ce travail peut prendre des proportions démesurées sur un mur noir en plaçant des bandes similaires aux miennes et en les espaçant de plus en plus, tout en les rendant de plus en plus longues au fur et à mesure qu'on les éloigne du centre; l'impression d'une paire d'ailes en sera améliorée.

 

 

Projet 5: La chambre des ombres

 

Nature et technique : réalisation unique, découpage et collage, sculpture et assemblage

 

Interprétation : Les silhouettes sont noires pour exprimer le peu que l’on connait chez l’autre

 

Référence à la problématique : Les images que l’on voit ne suffisent pas à montrer l’intériorité d’une personne on ne peut l’atteindre qu’a travers les mots. On ne voit qu’une façade chez l’autre.

 

Références artistiques :

  • Coxcie Michiel, La Grotte de Platon, 16e siècle - "Les ombres que l’on prend pour le réel"
  • Fred Eerdekens - "Out Of The Garbage And Into The Light "
  • Boltanski - "Le Théâtre des ombres"

Référence à la présentation : Mon travail créé un lien avec le spectateur car il doit regarder à travers le trou central pour voir l’intérieur et interagir avec la sculpture en éclairant l’intérieur alors seulement il pourra voir les ombres qui varieront en fonction de l’intensité et de la position de la lumière.

 

Projet 6 : Le démon rieur et l’ange pleureur

 

Nature et technique : réalisation double, découpage et collage

 

Interprétation : Les mots en noirs représentent les mensonges et ceux en blancs la vérité et le démon et l’ange représentent respectivement ces deux notions.

 

Référence à la problématique : Les mots sont versatiles il y a de la vérité dans le mensonge et de l’hypocrisie dans la vertu

 

Références artistiques :

  • Emmanuel Kant, "Critique de la raison pure"
  • Gustave Thibon
  • Pascal, "Pensées diverses"
  • Bill Viola, "Heaven and earth"
  • Marie Melebeck, "Ange ou démon" 

Référence à la présentation : De nombreuses formes de présentation sont possibles les mettre l’une en face de l’autre ou l’une au-dessus de l’autre à la manière de Bill Viola dans : ou bien on peut les distancer et laisser le spectateur faire le lien entre les deux.

 

Publié dans Terminales