Secondes - Lumière et rythme

Publié le par Nadine Averink

« Imperceptible dans l’espace, la lumière ne devient viable qu’une fois réfléchie par les objets et ce n’est que dans une « modulation » chatoyante…qu’elle révèle la nature profondément mobile de son rayonnement. » (László Moholy-Nagy, 1895-1946, artiste hongrois, naturalisé américain.)

Peintre, sculpteur, photographe, professeur au Bauhaus puis fondateur et animateur du New Bauhaus de Chicago, l'activité de Moholy-Nagy fut multiple, mais le photogramme demeura toujours au cœur de ses préoccupations et de ses recherches sur les "formes lumineuses".

  • Consigne : Réaliser une composition figurative ou abstraite mettant en évidence l’incidence de la lumière sur des éléments. Cette composition doit s’appuyer sur une ou plusieurs combinaisons d’espaces : intérieur/extérieur, opaque/transparent, continu/discontinu.
  • Technique : Collage obligatoire.
  • Couleur : Noir et blanc.
  • Support : Vous devez utiliser deux feuilles format Raisin une blanche et une noire. Votre travail ne doit comporter aucune trace de crayon.

Lumière et rythme, par Apolline

Lumière et rythme, par Arnaud

Lumière et rythme, par Athénaïs

Lumière et rythme, par Elise

Lumière et rythme, par Eugénie

Lumière et rythme, par Hélène

Lumière et rythme, par Hubert

Lumière et rythme, par Jules

Lumière et rythme, par Kè

Lumière et rythme, par Mahault

Lumière et rythme, par Marion

Lumière et rythme, par Maya

Lumière et rythme, par Octave

Lumière et rythme, par Quentin

Lumière et rythme, par Sarah

Lumière et rythme, par Solène

Publié dans Secondes