Fondation Cartier - Le Grand Orchestre des animaux

Publié le par Nadine Averink

Cette exposition propose un ensemble d’œuvres où se mêlent images et sons sous la forme de peintures, photographies, vidéos, installations. Elle s’organise autour du travail de Bernie Krause musicien et bio-acousticien américain.

Vue de l'exposition avec l'oeuvre de Cai Guo-Qiang "White Tone", 2016.

L'exposition permet de découvrir des techniques de travail spectaculaires comme celle de l’artiste chinois Cai Guo-Qiang qui a réalisé un dessin monumental avec de la poudre pyrotechnique. Sur d’immenses feuilles de papier des formes sont dessinées avec de la poudre à canon avant d’être mise à feu. Les traces de brûlure et de fumée laissent apparaître le motif : des animaux disposés en arc de cercle s’abreuvent autour d’un plan d’eau. Le collectif anglais United Visual Artists (UVA) propose un dispositif de traduction visuelle des paysages sonores de Bernie Krause. Une installation électronique tridimensionnelle transpose en particules lumineuses, les données des enregistrements sonores des vocalisations animales effectuées par le bio-acousticien. Ces représentations graphiques de la biophonie permettent de sensibiliser les élèves au monde vivant qui tend à disparaître sous l’action de l’homme.

Hiroshi Sugimoto "Alaskan wolves", 1994

 

"Le Grand orchestre des animaux" invite donc les élèves à s’immerger dans une contemplation esthétique à la fois sonore et visuelle et à découvrir un monde animal méconnu. Pour les deux niveaux de classes secondes et terminales elle donne l’opportunité de travailler un thème celui de « l’espace du sensible » et de questionner la relation de l’œuvre au spectateur avec la mise en situation de celle-ci dans un espace scénographique précis. Pour le programme de la Présentation cette exposition permet de découvrir des dispositifs et des stratégies conçus par les artistes pour donner à voir leurs œuvres et impliquer le spectateur.

Photos, Nadine Averink

Publié dans Sorties