Terminales - option arts : Nicolas

Publié le par Nadine Averink

Comment l’artiste donne-t-il à voir le Passé ?

Cette problématique m’a permis d’explorer les notions de mémoire, d’identité, de disparition mais aussi d’empreintes, de traces et d’oublis. Elle a été le moyen de m’interroger sur la nature de la photographie, ce médium que j’affectionne plus particulièrement.

Le genre de l’autoportrait s’inscrit en filigrane ou bien de manière explicite à l’intérieur de mon travail. La première réalisation mêle à la fois photographie, street art et art numérique, il s’agit d’un procédé appelé le ligth painting. Le mot « présent » se construit à travers sept images. La silhouette que l’on distingue est mon image. Les 4 photographies abstraites sont des représentations d’un travail pictural : un monochrome sur lequel j’ai disposé au fur et à mesure des bandes réfléchissantes. La présentation photographique est inversée pour traduire symboliquement la disparition. Les bandes superposées à la verticale évoquent les tours jumelles du World Trade Center. La mémoire conservée par l’écriture est évoquée dans la sculpture ou livre-objet. La transmission est symbolisée par la silhouette humaine qui semble s’échapper du livre. Le fond noir sert de faire valoir il peut symboliquement aussi traduire la nuit. Le diptyque est un dessin réalisé à la mine de crayon il contraste par sa durée d’exécution avec l’acte photographique rapide par essence. Pour le réaliser je me suis inspiré d’un souvenir de voyage dans les ruines d’Angkor.

Nicolas
Terminale

Sélection de travaux :
Terminales - option arts : Nicolas

.

Terminales - option arts : Nicolas

.

Terminales - option arts : Nicolas

.

Terminales - option arts : Nicolas

.

Publié dans Terminales